Traitement de la douleur

Qu’est-ce que la douleur ?

La douleur est une expérience subjective à la fois sensorielle et émotionnelle désagréable :

« Sensorielle » signifie que l’on peut en préciser les caractéristiques :
       • sa localisation, son type (serrement, brûlure, tiraillement, élancement…),
       • son intensité, ses irradiations, son évolution dans le temps…
« Emotionnelle » signifie que, par nature, la douleur est désagréable, plus ou moins supportable, pénible, angoissante et déprimante.

La douleur peut être, selon son évolution :

« Aiguë »
     • La douleur est d’installation récente et de courte durée (théoriquement moins de trois mois).
     • C’est un signal d’alarme qui peut être utile à l’individu pour préserver son intégrité physique.
« Chronique »
     • La douleur est persistante ou récurrente.
     • Elle dure au-delà de ce qui est habituel pour la cause initiale, devenant nuisible à l’individu.

Il existe différent traitement pour prendre en charge cette douleur, qu'elle soit chronique ou aigüe.
L’ Antalgie Autocontrôlée par le patient (PCA : Patient Controlled Analgesia) est le traitement par perfusion le plus répandu.
C' est une technique qui permet au malade de s’auto-administrer des doses d’antalgique prédéterminées à l’aide d’une pompe programmable par voie intraveineuse ou sous-cutanée afin de gérer sa douleur par des bolus.
En appuyant sur ce bouton, le patient soulage lui-même sa douleur en s'administrant une dose du médicament.
La morphine est l’antalgique le plus souvent utilisé en PCA.

L' Anesthésie Loco-Régionale (ALR) est un autre traitement de la douleur possible à domicile. Elle consiste à injecter des anesthésiques locaux au voisinage d'un nerf ou de la moelle épinière, afin d' insensibiliser une région donnée de l'organisme.
Elle permet ainsi d'assurer la plupart du temps une excellente analgésie post opératoire.
Lors de certaines interventions importantes ou très douloureuses, un cathéter peut être laissé en place plusieurs heures ou quelques jours au contact des nerfs de la zone opérée. Des antalgiques sont injectés dans le cathéter pour minimiser la douleur postopératoire.
L’injection des médicaments au travers de ces cathéters peut se faire à domicile avec votre prestaire de santé. Elle se fait le plus souvent par pompes à perfusion ou par diffuseur.
Ces dispositifs sont programmés par le médecin pour contrôler la douleur le mieux possible avec le maximum de sécurité et de confort.

Toutes ces techniques analgésiques sont régies par des protocoles écrits. Leur application et leur surveillance est réalisée sous le contrôle du médecin anesthésiste et/ou des membres de l’équipe douleur de l'hopital. Seule la communication avec les patients permet de d’évaluer l'intensité et l’efficacité des traitements.

ISIS perfusion est la pour vous aider à vous situer sur une échelle de douleur et faire le lien avec le médecin prescripteur et l'équipe soignante pour vous soulager au mieux.

Les informations et conseils sont communiqués à titre d’information et n’ont pas vocation à se substituer à la prescription médicale ainsi qu’aux notices d’utilisation des produits, ni à remplacer la relation directe entre le patient et les professionnels de santé.

En cas de doute, se référer au médecin prescripteur.


QUESTIONS ?

Vous souhaitez nous contacter,
Vous souhaitez deposer votre CV,
Laissez nous un message

CONTACT